30/09/2021  17 vues

C’est en tout cas ce que diront pléthores de joueurs lambda. Et ils ont sûrement raison, encore ne faut-il ne pas se tromper sur ce dont on parle. En fait un jeu de société est forcément éducatif même s’il n’en a pas la vocation première affichée. Jouer, c’est se sociabiliser et c’est forcément solliciter ses capacités motrices, intellectuelles, sensorielles et affectives.

Lire l'article source ici : undecent.fr

Blackrock Games Jeux collaboratifs Critiques & avis

Les 9 derniers articles de la même catégorie :

[Test] Canopéa, les oiseaux se cachent... - Undécent

10/11/2021  5 vues

Dans Canopéa, les joueurs vont déplacer un aéronef jusqu’à atteindre des « cités arbres » et sauver les oiseaux qui s’y cachent d’une terrible menace : les contrebandiers. Il faudra ensuite rentrer dans Canopéa pour mettre à l’abris ces précieux oiseaux. Mais les oiseaux se cachent (pas pour mourir, rassurez vous) et il faudra bien e souvenir de leur emplacements faute de quoi ils risquent de se faire capturer.

Blackrock Games

[Test] Unfold, Dark Story, origami - Undécent

01/10/2021  20 vues

Pour ce qui connaissent (ce n’est pas mon cas), Unfold, Dark Story est la suite de l’histoire visitée dans les jeux Escape from Asylum. Alors je vous le dis tout de suite, même si vous raterez un bon pan de l’histoire, vous n’avez pas besoin d’avoir joué aux précédents pour comprendre l’histoire d’Unfold, Dark Story. En revanche j’imagine que cela pourrait combler certains trous qui demeurent dans l’histoire après avoir fait celui là.

Blackrock Games

[Test] Sobek 2 joueurs. Le nouveau souffle du dieu Crocodile pour un juste équilibre entre hasard,

17/09/2021  14 vues

En souhaitant corriger quelques défauts de la première version, notamment sur la gestion de la Corruption lors de la prise de marchandises, les auteurs ont finalement abouti à quelque chose qui ne fonctionne qu’à deux joueurs. Et on a à faire à des spécialistes des jeux à deux joueurs en la personne de messieurs Cathala et Pauchon, deux auteurs qui excellent dans ce domaine tant ils ont de belles œuvres à leur patrimoine. On pense à la série des Kingdomino, Mr Jack. ou plus récemment Kamon pour Bruno Cathala et à Jaipur pour Sébastien Pauchon.

Blackrock Games